Olhia


Combattre la fièvre par les plantes

La fièvre correspond à une élévation de la température corporelle au-delà de 38 °C. Il s’agit d’un mécanisme de défense de l’organisme afin de tuer les microbes.

En effet, la majorité des bactéries se développent moins vite à partir de 38 °C. Il est néanmoins utile de la faire baisser si le mécanisme s’emballe.

Il est impératif de consulter un médecin si la fièvre persiste ou si elle augmente brutalement. Les enfants (surtout en dessous de 3 ans) sont quant à eux susceptibles de faire des convulsions à partir de 38,5 °C.

Il existe diverses plantes qui ont une action fébrifuge (baisse de la température corporelle) et qui peuvent aider en cas de fièvre.

fièvre

- L’écorce de Saule:  Salix alba

Les propriétés fébrifuges de l’écorce de Saule étaient déjà connues à Babylone et en Assyrie.

On utilise l’écorce des arbrisseaux de moins de 3 ans.

Le saule contient de l’acide salicylique (tout comme la Reine des prés), ce qui lui procure des effets calmants et antidouleurs proches de ceux de l’aspririne (qui contient de l’acide acétylsalicylique). Son utilisation est donc déconseillée aux personnes allergiques à l’aspirine.

L’action sera toutefois moindre.

Utilisation : 8 à 10 g de poudre d’écorce par jour en cas de forte fièvre .      Source : Le petit Larousse des plantes médicinales

Le gingembre:  Zingiber officinale

Il possède, outre des effets fébrifuges, des propriétés antiseptiques, apéritives, carminatives.

Il est utilisé cotre les refroidissements et agit en cas de rhume ou d’état grippal.

La dose journalière de 500 mg doit être atteinte pour bénéficier de ses bienfaits.

Le gingembre a des propriétés anticoagulantes. Consulter un médecin si vous prenez des médicaments ayant pour effet de fluidifier le sang.

Utilisation:  1/2  cuillère à thé de racine râpée dans une tasse d’eau bouillante 3x/jour.

10g de gingembre frais correspondent à 1 ou 2 g de poudre séchée.

La gentiane:  Gentiana lutea

Surnommée la « Reine des amers », elle est utilisée dans les problèmes de digestion. Elle a également une action tonique et stimulante.

Elle était utilisée durant des siècles contre les fièvres diverses et le paludisme.

La réglisse: Glycyrrhiza glabra

La réglisse a des propriétés antibactériennes et agit sur la fièvre.

Elle est déconseillée aux personnes diabétiques en raison de son pouvoir sucrant nettement supérieur au sucre .

Utilisation:  1 cuillère à café dans une tasse d’eau bouillante.

- Huiles essentielles:

Mélanger 3 gouttes d’eucalyptus radié et 5 gouttes de ravintsara et appliquer en massage sur le dos et le thorax 3x/jour.

 

Les informations ci-dessus sont données à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical.

 

 


Gemmothérapie

EncadreGemmo_FR

 

La gemmothérapie consiste à utiliser les tissus embryonnaires végétaux en croissance (bourgeons, jeunes pousses,…) sous forme de macérât.

On retrouve des traces de l’utilisation de bourgeons dans des traitements au Moyen-âge comme les bourgeons de sapin sous forme de sirop.

C’est un homéopathe belge, le Dr Pol Henry  (1918-1998) qui s’est penché sur cette méthode dans les années 60.

L’utilisation de tissus embryonnaires permet d’obtenir le totum de la plante ( propriétés de chaque partie de celle-ci).

Les bourgeons frais sont macérés dans un mélange eau-alcool-glycérine végétale.

L’eau va permettre de récupérer les sels minéraux, les vitamines, les flavonoïdes.

L’alcool extrait les alcaloïdes,…

La glycérine, quant à elle, extrait les phénols, flavonoïdes,…

Les macérats de bourgeons sont utilisés seuls ou sous forme de complexes.

Il existe des formules concentrées ou diluées. Il faut donc veiller à identifier le type de formule afin d’adapter le dosage.

En Belgique ce sont les formules concentrées qui sont généralement utilisées.

La gemmothérapie propose une gamme étendue en fonction de pathologies diverses comme les problèmes articulaires, les allergies, les problèmes de peaux, les troubles du sommeil,…

Elle présente peu de contre-indication:

- durant le premier trimestre de grossesse l’usage se fera sur avis médical.

- de même les plantes à action hormonale seront évitées durant toute la grossesse (framboisier,…)

- en cas de prise d’un traitement anti-coagulant ou cardiaque il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin pour l’usage de certains complexes.

- en cas de cancer hormono-dépendant ou de risque certains complexes sont aussi à éviter.

 

fiche_gemmotherapie_produits

 

 

 


Géranium robert

Le géranium robert (Geranium robertianum) ou herbe à robert est utilisée le plus souvent sous forme d’infusion ou de cataplasme.

herbe à robert1

Il a des propriétés astringentes, diurétiques, toniques,cicatrisantes, hémostatiques, antiseptiques, hypoglycémiantes.

On aura donc recours à cette plante en cas de diarrhée, pour la cicatrisation des plaies, en cas d’inflammation de l’estomac et des intestins mais aussi pour diminuer le taux de sucre dans le sang (diabète), lors d’inflammations buccales ou de maux de gorge (gargarisme).

C’est aussi un bon répulsif contre les moustiques. Il suffit de frotter les feuilles sur la peau.

 

 

Les données sont fournies à titre informatif. Elles ne remplacent pas un avis médical.

 


Huiles essentielles anti-moustiques

Avec le retour des beaux jours, on note également le retour des moustiques.

Voici quelques huiles essentielles qui vous permettront de les repousser ou de calmer leurs piqûres:

Les répulsifs

-  l’huile essentielle de citronnelle (Cymbopogon winterianus): répulsive mais aussi anti-inflammatoire, anti-infectieuse, anti-transpirante.

  Ne pas utiliser chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants. Diluer avant utilisation.

-  l’huile essentielle de géranium rosat (Pelargonium asperum): anti-inflammatoire, anti-infectieuse, cicatrisante, tonique cutané

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

-  l’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora): anti-inflammatoire, anti-douleur, anti-infectieuse, hypotensive

Ne pas utiliser chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans. Diluer avant utilisation. Ne pas utiliser en diffusion.

-  l’huile essentielle de lemongrass (Cymbopogon flexuosus): anti-inflammatoire, antiseptique, fluidifiante sanguine et circulatoire

 Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants de moins de 5 ans. Peut être irritante pour la peau.

-  l’huile essentielle de lavande (Lavandula angustifolia) : anxiété, insomnie, crampes

Interaction possible avec les médicaments aux propriétés calmantes et sédatives.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voies cutanées ou en diffusion (sauf eucalyptus citronné).

Attention si vous possédez un chat, les huiles essentielles sont toxiques. Eviter qu’il rentre en contact avec elles même par diffusion.

Vous pouvez également disposer des géranium ou du basilic en pot devant la fenêtre.

 

En cas de piqûre

-  l’huile essentielle de lavande aspic : Ne pas utiliser chez la femme enceinte .

-  l’huile essentielle de citronnelle

-  L’huile essentielle d’eucalyptus citronné

-  le vinaigre blanc

 

Recette de baume anti-moustiques

30 ml d’huile végétale

1,5 c à c de cire d’abeille

30 gouttes d’huile essentielle de citronnelle ou de géranium rosat ou d’eucalyptus citronné ou un mélange des 3

baume anti-moustiques

baume anti-moustiques

Faire fondre la cire d’abeille dans l’huile végétale au bain-marie.

Une fois la cire fondue, ajouter hors du feu l’huile essentielle.

Verser dans un pot en verre et conserver au frais.

Ne pas appliquer sur le visage .

 

Les informations reprises ci-dessus sont données à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical. Elles n’engagent pas notre responsabilité.

 

 

 


Carotte sauvage

La carotte sauvage (Daucus carota var. maximus) est riche en vitamines (notamment A) et en carotène.

Elle est de forme très semblable à la ciguë . Il faut donc être très attentif à ne pas les confondre.

carotte sauvage

carotte sauvage

Ses propriétés médicinales sont exploitées sous la forme d’hydrolat et d’huile essentielle.

L’hydrolat a des vertus anti-inflammatoires, toniques et régénérantes cutanées et hépato-biliaire.

Il peut s’utiliser lors de cures détox pour le foie et les reins, en cas d’hypertension, de problèmes de cholestérol.

Il convient au soin des peaux matures, ternes, irritées, abîmées.

L’huile essentielle est extraite soit des carottes sauvages, soit des carottes cultivées (Daucus carota var. sativa).

Elle a des propriétés antioxydantes, stimulantes. Elle aide à la régénération du foie et des reins. Elle est diurétique.

L’huile essentielle régénère la peau. Elle est adaptée aux peaux matures (rides), ternes. Elle est utilisée en cas d’acné, d’eczéma ou de brûlure.

Elle agit comme réparateur des méfaits du soleil.

Elle stimule la circulation.

Son usage est déconseillé durant le 1er trimestre de grossesse et chez les enfants en- dessous d’un an.

La carotte cultivée permet d’obtenir un macérât qui permet entre autre de préparer la peau au soleil.

 

Ces informations sont issues de sites et d’ouvrages spécialisés. Elles ne remplacent pas un avis médical.


Prêle

La prêle (Equisetum arvense) contient du soufre, du fer, du manganèse, du calcium, du phosphore, des tanins, de la silice,…

Prêle - Equisetum arvense

Prêle – Equisetum arvense

Elle a des propriétés diurétiques, astringentes, anti-inflammatoires, reminéralisantes, anti-douleur.

Elle est utilisée en cas d’infection bénigne du système urinaire, pour les douleurs dûes à l’arthrose ou à une tendinite.

Elle est recommandée en cas d’ostéoporose pour son effet reminéralisant . Elle a une action bénéfique sur les cheveux et les ongles.

La prêle est contre-indiquée chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes à cause de la nicotine qu’elle contient.

Elle est aussi interdite en cas de prise de digitaliques ou de psychotropes, de même qu’en cas d’oedème lié à un problème cardiaque ou en cas de problème rénal.


Cure détox

Cure détox
Après l’hiver (et ses excès alimentaires), le printemps est propice pour entamer une cure détox.
Différentes options s’offrent à vous:

- Les plantes:
Artichaut: Cynara scolymus. Il agit sur le foie par ses propriétés cholérétiques ( stimule la production de bile), cholagogues ( stimule l’évacuation de la bile). Il est aussi diurétique.
A éviter en cas de calculs biliaires.

Pensée sauvage : Viola tricolor. Dépurative, diurétique, laxative. Elle est utilisée pour divers problèmes de peau.

Pissenlit: Taraxacum officinale. Il agit sur le foie par son action cholérétique. Il est diurétique, dépuratif, apéritif et tonique.

Fumeterre: Fumaria officinalis. Dépurative (peau), apéritive et tonique (max 10 jours de cure), calmante et somnifère au-delà de 10 jours d’utilisation.
Toxique à haute dose.

Reine-des-prés: Filipendula ulmaria. diurétique, antidouleur, traitement de la goutte.
Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à l’aspirine.

Thé vert: Camellia sinensis : diurétique, aide à la digestion, hypocholestérolémiant, antioxydant.

Bardane : Arctium lappa. Diurétique, dépuratif, utilisé en cas de problèmes de peau.

-Les huiles essentielles:
Citron : nettoie le foie, purifie le système digestif, diurétique, drainant, aide à la digestion, fluidifie le sang.

Carotte cultivée: draine le foie et les reins, régénère les cellules hépatiques. Eviter en cas d’hypertension.

-Les hydrolats:
Genévrier: Juniperus communis. Diurétique, détoxifiant.
1 cuillère à soupe dans 1 l d’eau/ jour durant 20 jours.

Carotte sauvage: Daucus carota. Dépuratif pour le foie et les reins, régénérant du foie et de la vésicule biliaire.

-La gemmothérapie:
Sève de bouleau
Complexe romarin, genévrier, pissenlit, artichaut : draine le foie et nettoie l’organisme des toxines.

Photo de Herboristerie Olhia.

Jambes lourdes

Le phénomène de jambes lourdes, problème principalement féminin, a tendance à s’aggraver avec le retour des beaux jours et la température qui augmente. Il est lié a un mauvais retour veineux.

Voici quelques solutions naturelles qui peuvent vous soulager:

Les plantes:

Vigne rouge: elle a un effet positif sur l’insuffisance veineuse, les varices et la fragilité capillaire.

Mélilot: il agit comme tonique veineux et a donc un effet positif en cas d’insuffisance veineuse chronique.

Fragon: il a des propriétés vasoconstrictrices et veinotoniques.

Marron d’Inde: il augmente la perméabilité des vaisseaux capillaires et agit sur la rétention d’eau. Il est utile en cas de varices ou de jambes lourdes.

Hamamélis: il a un effet vasoconstricteur et anti-inflammatoire tout comme le noisetier.

Les huiles végétales:

Arnica: l’huile d’Arnica est réputée pour avoir un effet positif sur la circulation sanguine.

Calophylle: elle fluidifie le sang et favorise donc la circulation.

Noisette: elle a une action drainante.

Les huiles essentielles:

Lentische pistachier: décongestionnant veineux et lymphatique, action désinfiltrante, phlébotonique. Elle favorise le retour veineux.
L’huile essentielle s’utilise diluée dans de l’huile végétale.

Genévrier: phlébotonique, Favorise la circulation sanguine et agit sur les varices.
Ne doit pas être utilisée durant le premier trimestre de grossesse, pendant l’allaitement ou en cas de maladie rénale.

Hélichryse: tonique de la circulation artérielle, antiphlébite, détruit les caillots de sang.
Ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

Cyprès toujours vert: agit sur la congestion veineuse et lymphatique. L’huile essentielle a une action anti-oedème des membres inférieurs et favorise la circulation du sang.
L’huile ne peut être utilisée pendant la grossesse et l’allaitement. Elle est oestrogène-like et dons a éviter en cas de cancer hormonodépendant.

Citron: fluidifiant sanguin, renforce les vaisseaux sanguins.
Eviter l’exposition au soleil durant 6 heures après l’application.

La gemmothérapie:

Sorbier: aide en cas de varices, draineur veineux.

Marronnier: anticongestif veineux

Citron: fluidifie le sang, aide en cas de varices.

Châtaignier : Agit sur les oedèmes et le système lymphatique.

Les informations données ci-dessus le sont à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical.

Photo de Herboristerie Olhia.

Sels de bain

Voici une recette de sels de bain relaxant facile à réaliser

Verser dans un sac plastique (type sac de congélation ) 1 tasse de sel d’epsom et 1 tasse de gros sel marin ou de sel de l’himalaya.
Diluer dans 1 cuillère à café d’huile végétale (amande douce ou autre) 18 gouttes d’huile essentielle de lavande et 18 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade .
Ajouter le mélange d’huiles aux sels dans le sac, le fermer et malaxer pour mélanger .
Transférer dans un bocal en verre désinfecté. Refermer et laisser reposer 2 semaines avant utilisation.
Mettre 1/4 à 1/2 tasse par bain.

Il est important de respecter les précautions d’utilisation des huiles essentielles . L’huile essentielle de lavande peut provoquer une réaction allergique. L’utilisation de l’huile essentielle de petit grain bigarade est déconseillée durant le premier trimestre de grossesse.

Photo de Herboristerie Olhia.

Oléogel aloé-carotte

Voici une recette d’oléogel facile qui peut remplacer une crème de jour:
Mélanger une noisette de gel d’aloe vera à 1 ou 2 gouttes de macérât de carottes.
Appliquer sur le visage et le cou.
Le gel d’aloe vera a un effet apaisant et rafraîchissant . Il a des propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et cicatrisantes. Il est recommandé après une exposition solaire.
Le macérât de carottes a un effet bonne mine. Il est antioxydant, assouplissant, régénérant. Il favorise le bronzage et permet de le conserver.

Photo de Herboristerie Olhia.

123

Aloévera |
Adapttoutdys |
Tant que la lumière brillera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 17h17
| Ma Sleeve, mon parcours ver...
| Combatcontreladialyseetlagr...